Le Blog du Scooter
Les scooters Cityscoot et COUP

10 bonnes raisons d'utiliser un scooter en libre-service, même quand on a déjà un scooter

Payer la location d’un scooter en libre service, une hérésie quand on possède déjà un scooter ? C’est ce que je pensais. Avant de réaliser qu’il y a finalement pas mal d’occasions où un scooter Cityscoot ou COUP peut se révéler bien utile. La preuve. 

Il y a une constante chez tous ceux qui possèdent un scooter : la difficulté (pour ne pas dire l’angoisse) à se retrouver sans scooter. On prend tellement goût à cette liberté qu’on n’imagine plus de se déplacer autrement. Un ami me disait “quand mon scooter est en panne, je ne sors plus de chez moi”. Bon, le jeune homme est un peu extrême. Mais c’est vrai que sans notre scooter, on a tous tendance à réfléchir à 2 fois avant de se déplacer…

L’arrivée des scooters électriques en libre-service à Paris et dans plusieurs villes de la proche banlieue, a pu vous laisser indifférent si vous possédez déjà un scooter. Vous pensez (peut-être) que ces scooters sont surtout destinés aux touristes, ou aux personnes venant à Paris la journée pour des rendez-vous professionnels. Pourtant, si vous êtes accro au scooter, si prendre le métro déclenche chez vous un épisode migraineux, ou si votre trajet est trop long pour être effectuer à trottinette ou à vélo (qui reste une super alternative), alors vous devriez reconsidérer les scooters électriques en libre-service. Ils peuvent vous sauver la mise !

#1. Lorsque votre scooter est en révision

Un scooter en révision, c’est un conducteur à pied. Certes, de plus en plus de garages proposent à leurs clients le prêt d’un scooter quand le leur est en réparation. Un service salutaire, mais rarement offert : le prêt d’un scooter est souvent facturé entre 10 et 20 euros la journée. Un bon prix. Mais quand votre scooter reste plusieurs jours au garage, la facture peut vite grimper. Avoir recours à un scooter électrique en libre-service peut se révéler plus économique. En tout cas pensez-y, ça se calcule.

#2. Quand la soirée s’annonce arrosée

Plutôt que de vous rendre à cette soirée avec votre scooter, louez un scooter COUP ou Cityscoot. Plus rapide que le métro ou le vélo, moins cher que le taxi. Et quand vous rentrez de votre soirée (en transport en commun ou en taxi, on est d’accord), vous n’aurez pas à laisser votre scooter sur place. Et donc vous n’aurez pas à venir le récupérer le lendemain. Soit un gros gain de temps sur votre journée du lendemain qui peut s’annoncer difficile vu le programme de la veille…

#3. Lorsque vous tombez dans une soirée traquenard

C’est une variante de la soirée arrosée. Sauf que celle-ci vous ne l’avez pas vu venir. Et cette fois, pas le choix : vous devez laisser votre scooter sur place. Il ne sera donc pas en bas de chez vous quand demain vous descendrez, au petit jour, frais et dispo (n’est-ce pas) pour aller bosser. Là encore, prendre un scooter électrique en libre-service pour aller au bureau (ou récupérer votre scooter à l’autre bout de Paris), peut vous sauver la mise, surtout si vous avez une panne de réveil.

#4. Quand il y a un pic de pollution

C’est à cette occasion que j’ai utilisé pour la première fois un scooter électrique en libre-service (Cityscoot). Lors de ce pic de pollution en juin, seuls les véhicules avec une pastille Crit’Air 1 ou 2 étaient autorisés à circuler dans Paris. Une restriction qui risque de se reproduire dans les mois à venir, autant vous le dire… Les scooters électriques sont autorisés à circuler lors des pics de pollution. Sachez-le, ça peut servir.

#5. Lorsque vous faites une balade dans Paris avec des amis

Vous avez déjà dû vivre ce scénario : vous rejoignez des amis en début d’après-midi à Montmartre. Et vous les quittez à Bastille en fin de soirée… Votre scooter est évidemment resté lui à Montmartre. Utilisez un scooter Cityscoot ou COUP pour aller le récupérer. Le trajet vous paraîtra plus agréable qu’en métro.

#6. Quand la météo s’annonce incertaine

Je pense notamment à la neige, qui fait son apparition globalement tous les ans à Paris, pour quelques heures ou quelques jours. Il m’est arrivé de partir travailler à scooter, et de devoir m’arrêter en cours de route car trop de neige ou de verglas. Ça m’est aussi arrivé de ne pas pouvoir rentrer le soir à cause de la neige tombée en journée. Quand c’est un vendredi, cela signifie que vous allez revenir au bureau chercher votre scooter pendant le week-end. Pas très glamour comme balade… Donc si vous avez un doute sur la météo, prenez un scooter de location le matin. Votre scooter restera en bas de chez vous, pas abandonné sur un bord de route ou coincé à votre travail.

#7. Lorsque votre scooter est à la fourrière

J’ai vécu ce petit drame il y a quelques semaines. Rappelons qu’un scooter à la fourrière occasionne des frais de gardiennage journaliers de 10 euros. Bref, ne tardez pas à le récupérer. Vous y rendre rapidement, avec un scooter COUP ou Cityscoot, plutôt qu’en métro, vous rendra peut-être le trajet moins pénible….

#8. Quand vous allez dans un endroit très fréquenté

Je pense à une salle de concert ou de spectacle, un stade, un festival, ou tout autre événement déplaçant les foules. Ce n’est jamais facile de se garer à proximité de ces lieux. Les scooters Govecs de Cityscoot ou Gogoro de COUP ont l’avantage d’être petits. Vous les garerez plus facilement que votre gros scooter 3 roues. Rappelons au passage que les scooters en libre-service se garent comme n’importe quel scooter : sur un parking 2 roues ou sur une place pour voiture (le stationnement d’un scooter y est autorisé par la Mairie de Paris et c’est gratuit). Autrement dit ne le garez pas sur le trottoir…

#9. Lorsque vous prenez le train

Se garer à proximité d’une gare demande une bonne dose de patience et de chance.  Par contre, l’avantage d’aller à la gare en COUP ou Cityscoot, c’est que si vous partez de Paris pour plusieurs jours, vous ne laissez pas votre scooter (et votre casque dans le coffre) dans une zone où il y a souvent des vols et des dégradations de scooters.

#10. Quand vous avez envie d’essayer un scooter électrique

Voilà une dernière bonne raison d’utiliser un scooter électrique en libre-service ! Le scooter de demain sera électrique. Mais en avez-vous déjà essayer un ? Louez un scooter Cityscoot ou COUP, c’est l’occasion de tester un scooter électrique. Un essai qui ne vous coûtera que quelques euros.

Réagir

Recevez chaque mois notre article le plus lu

Harder, better, faster, scooter !

23 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez