Les accidents de scooter à Paris

La sécurité routière vient de publier les chiffres des accidents de la route à Paris pour l’année 2012. Un bilan meilleur qu’en 2011, mais qui rappelle combien les rues parisiennes peuvent être dangereuses, tout spécialement pour les conducteurs de scooter ou de moto

Les accidents de la route et les blessés à Paris

La Sécurité routière révèle qu’il y a eu 6 976 accidents de la route à Paris en 2012, soit 263 de moins qu’en 2011. Cela représente une baisse de 3,6% des accidents de la route. En toute logique, le nombre de blessés suit la même tendance, avec 7 930 blessés comptabilisés en 2012, contre 8 329 en 2011, soit une baisse de 4,8% cette fois.

Un bilan plutôt positif, y compris du côté du nombre de tués : 39 morts à Paris en 2012, contre 51 en 2011. « Douze morts en moins, c’est une diminution significative, même si nous gardons à l’esprit que 39 personnes ont perdu la vie » explique au Figaro Laure Condomines, chef du pôle sécurité routière de la Préfecture de police*.

Le nombre de morts en moto et scooter à Paris

Le bilan de la sécurité routière montre toutefois à quel point les conducteurs de deux roues motorisés sont vulnérables. L’année 2012 aura ainsi coûté la vie à 15 personnes circulant à scooter ou à moto dans Paris, contre 16 morts en 2011. Si ce bilan reste dramatique, il est à toutefois mettre en perspective avec les années passées, notamment l’année 2006, qui avait fait 27 morts chez les deux roues motorisés dans la capitale**.

Le nombre de blessés en moto et scooter à Paris

Sur les 7 930 blessés recensés par la Sécurité routière, 4 017 étaient des deux roues motorisés. Soit la moitié, ce qui est énorme quand on sait que les deux roues ne représentent que 15% du trafic routier à Paris. Et s’il est un axe particulièrement dangereux pour les scooters, c’est bien le périphérique. Malgré une baisse de 9,1% des accidents, les deux roues restent les plus touchés : les motos et scooters représentent 68% des accidents sur le périphérique. Et comme on peut le craindre quand on connait le périphérique parisien, 87,5% des blessés graves sur le périphérique sont des deux-roues motorisés.

Les principales causes d’accidents de scooter à Paris

Forte de ses nombreuses statistiques, la Sécurité routière nous apprend quelles sont les deux principales causes d’accident des deux roues motorisés dans la capitale.

Première cause d’accident en scooter : le changement de direction ou de file, ainsi que les dépassements dangereux par les autres véhicules, ou par les 2 roues motorisées eux-mêmes (26%). Deuxième cause d’accident en scooter : l’excès de vitesse par les autres véhicules ou par les 2 roues motorisées (24%). En respectant les limitations de vitesse et en évitant les changements de file intempestifs, vous augmentez donc vos chances de terminer votre trajet sain et sauf…

En scooter, attention aux piétons !

Plus d’une fois je me suis fait peur en scooter à cause de piétons imprudents. Certains courent après un bus, d’autres ont le nez dans leur smartphone… et traversent sans même regarder. Le nombre de piétons tués à Paris est d’ailleurs inquiétant : 39 morts pour l’année 2012. C’est d’ailleurs la seule catégorie d’usagers qui voit son nombre de blessés augmenter en 2012 : +1,4% par rapport à 2011.

Les études de la Sécurité routière indiquent aussi que dans près de la moitié des cas (45%), ce sont les piétons qui sont responsables de leur accident, en traversant hors des clous ou lorsque le feu est vert pour les automobilistes. Et alors que l’on pourrait penser que la plupart des ces piétons blessés ou tués sont des touristes, peu habitués au trafic parisien, il n’en est rien : 67% sont des Parisiens.

Sources : * Le Figaro / ** Paris.fr

Soyez chic avec vos amis, partagez !

Comments
13 réponses to “Les accidents de scooter à Paris”
  1. mathieurdm dit :

    Le gouvernement qui annonce un bilan positif… les accidents sont de plus en plus graves ! Les infrastructures routières à Paris ne sont pas du tout adaptés aux 2 roues et les automobilistes les méprisent complètement !
    Il est primordial d’avoir un bon équipement de sécurité et un scooter fiable : choisir un scooter . En effet, une part des accidents est également du aux scooters un peu anciens.

    • lucas dit :

      je pense que ces gens qui roulent en scooter ou velos
      sont dangereux
      ils roulent sur les trottoirs
      ils brulent les feux
      ils roulent ds les couloirs de bus
      ils insultent les pietons qui marchent normalement sur les trottoirs
      que fait la police !!!!

      • ica glacix dit :

        si nous roulons sur les trottoirs ses seulement quand il y a une piste cyclable ( car oui nous pouvons rouler la ) et si nous avons un scooteur 25 cc en générale !
        se n’est pas pour rien qu’il y a des séparations la ou les piéton peuvent se mettre et la ou les vélo et scooter peuvent se mettre et il arrive bien souvent que le piéton se mette la ou ses la piste vélo/scooter donc bien sur que nous allons nous énervé ( pas jusqu’à insulté non plus ) si le piéton reste alors que nous somme derrière lui et que nous klaxonnons

        bruler les feu XD je vois bien plus souvent des voiture passez au moment ou le feu devient rouge que des scooter ( surtout que y a plus de voiture que de 2 roue sur les route )

        par contre on en parle de ses fou de leurs voiture qui nous dépasse presque a érafler mon retro viseur et a me stresser car il sont a presque a coter de moi , tout les jours pour aller et revenir de l’école il y en a au moins un qui me dépasse comme un malade ( mon scooter fait 38 km/h maxi alors oui je comprend que je suis lente mais ses pas pour autant qu’il faut nous mettre en danger )

        ou alors sa arrive tellement souvent que j’aille la priorité et que la voiture a pas bien regarder ( car comme je suis lente je reste bien évidemment sur ma droite et je sais pas on nous vois moins bien surement ) -quelque fois j’ai l’impression qu’il fond exprès et que je doit freiner d’urgence pour ne pas me prendre la voiture qui fait pas attention , et on ose encore me regarder avec de grand yeux

        pour info sachant que j’aime pas sa je ne dépasse jamais les voitures en file je reste dans le rang de voiture

        ou sa arrive tellement souvent aussi que des voitures mette leurs clignotant a la dernière minute mais certain oublie que en scooter on ne peut pas non plus freiner trop fort pour dire de pas passer par dessus le scoot et de faire un vol planer ( se qui m’est arriver une fois ) même si on doit savoir évité tout obstacle dans le code de la route y a quand même des limites .

        mon père est chauffeur poids lourd , motard et aussi en voiture ( passionné de la route ) lui même le dit et beaucoup d’autre les 2 roues sont beaucoup plus en danger a cause des fautes d’inattention des automobiliste ( voiture et camion aussi vue que les camions n’ont pas toujours peur de nous dépasser et que une fois j’ai du freiner parce que celui qui me dépassais se rabattait sur moi je me rappellerais toujours du coin qui étais presque en face de mon nez ) plutôt que eux qui irais trop vite

        évidemment y a des dangereux en 2 roue je le sais j’en est déjà vue mais je constate beaucoup plus d’accident inattention des conducteur de voiture plutôt que de 2 roue .

        cordialement une fille de 16 ans qui tien a sa vie qui roule en 2 roue et qui fait très attention sur les route et qui observe bien .

  2. Govecs dit :

    Tout à fait d’accord avec mathieurdm, l’ancienneté joue sur les accidents et les axes routiers Parisiens ne laissent pas vraiment de place aux motards, quels qu’ils soient.

  3. lucas dit :

    il va falloir penser aussi aux pietons
    les scoot et les velos font n’importe quoi
    quand on est en voiture , c pareil
    ils SONT PRESSE EUX !!!!!!!

  4. coco dit :

    Il faut vraiment que les scooters , vélos, motos, arrêtent de croire qu’ils peuvent faire n’ importante quoi avec les autres usagers de la route. Avec leur égoïsme ils prennent des risques non mesuré en pensant que nous pouvons imaginer les éviter à coup sûre! !! Non nous ne pouvons pas prévoir toute votre inconscience malheureusement,
    Ils ne pensent pas qu’ils sont plus vulnérable qu’une voiture ou un poids lourd? Il vaut mieux être en retard à un rendez vous plutôt qu’en avance à la morgue!
    Si des accidents avec des deux roues existe c’ est bien souvent à cause du non respect du code de la route et à cause de prise de risques pour passer devant les autres usagers en risquant sa vie et celle des autres…
    Messieurs les deux roues vous voyez un clignotant, restez à l’arrière! Il y a des angles mort sur les véhicules qui vous précédent! Beaucoup d’ accident avec des deux roues sont évités chaque minute, mais parfois parce que vous prenez des risques inutiles vous pouvez finir au mieux handicapés au pire à la morgue! Ne vaut -il pas mieux respecter les règles du bon sens?

    • Danceinthedark dit :

      Je suis choqué par vos commentaires. Coco vous pensez être un conducteur sans faille ? Beaucoup de gens en scooter et vélos sont très prudents. Certes une minorité se comporte très mal sur la route. Mais la faute vient très souvent des conducteur de voiture distrait, qui ne savent pas faire leurs contrôles correctement ou qui ne save tout simplement pas conduire. J’utilise aussi bien ma voiture ou mon scooter chaque jour. Soyez ouverts a la différence sur la route, essayer de vous mettre a la place de chacun. Rien n’est simple

  5. Jérôme dit :

    Effectivement commentaires simplistes ^^ Pas que je me considère comme plus subtile car la route est effectivement l’un des endroits ou l’on sent le mieux que l’homme est d’abord un animal ;) Je pense qu’il y a des idiots sont également répartis sur chaque moyen de locomotion et que nous le sommes tous plus ou moins, à différents moments.

    Il me semble que la plus grande source d’insécurité pour la mobilité à Paris, c’est le delta entre la vitesse des uns et des autres. Ensuite vient peut-être le fait que nous sommes souvent « mono-transport » et donc incapables d’appréhender l’expérience des autres usagers. Je pense qu’il devrait y avoir un permis « mobilité » plutôt qu’un permis de conduire qui oblige tous les usagers à expérimenter des moyens de transport différents.

  6. Marcel dit :

    Bonjour, en effet il y (malheureusement) pas mal de personnes qui ne prennent pas en considération le Code de la route.

  7. godzilla dit :

    Pour moi qui aimerait au moins expérimenter le 50 cc (jamais fait juste passager à quelques occasions avec des anciens amis), ben pour le coup ça refroidit quand on voit ces handicapés, ces morts, certes pas la totalité des conducteurs heureusement un pourcentage pas si énorme mais pourtant les risques sont bel et bien présents.

    Bon ben tant pis ce sera du quad ou du scooter de loisir en tant que vacancier.

    Décidément on peut plus rien essayer sans mettre sa vie en jeu

  8. coco dit :

    Lorsqu’on est en voiture , sur le périph, changer de file est obligatoire à un moment ou à un autre.
    Regarder ce qui arrive derrière, mettre le clignotant, et jeter un oeil rapide dans l’angle mort n’est pas suffisant.
    Les 2 roues arrivent avec une telle différence de vitesse voiture/2 roues que toutes les précautions prises ne seront pas suffisantes pour éviter la casse.

    C’est à ce moment bien le 2 roues, qui met sa vie en danger en ne respectant pas une différence de vitesse raisonnable.
    Par ailleurs, même en respectant ses distances de sécurité (ce qui est en pratique impossible d’ailleurs), regarder sans cesse ce qui arrive, derrière, les voitures sur le côté et ce que font les gens devant, n’est en réalité pas possible dans des temps très restreint. Il faut donc, dans le laps de temps ou l’on regarde l’angle mort, et le moment ou l’on effectue la manoeuvre qu’aucun 2 roues trop rapide ne surgisse malgré tout.

    Si la circulation 4 roues est à 30 , les motos qui passent à 60 sont inconscientes.
    Et pourtant, c’est bien qu’il y ait des roues, qu’ils passent plus vite. Car cela fait autant de 4 roues et d’embouteillage en moins.

    Mais respectez un delta de vitesse moins dangereux

    • rapak dit :

      blablabla, lorsque vous avez passé vos leçons de conduites – si tant est que vous les ayez passé ou que vous ayez passé à la trappe le jour de l’examen – le moniteur vous a appris à faire justement attention à tout, à regarder dans les rétros à chaque instant, car le danger ou autre risque d’accrochage peut survenir n’importe où, n’importe quand et par n’importe qui.
      C’est comme cela qu’on évite un accident d’ailleurs ou en tout cas que l’on en commet le moins possible.
      Le plus triste est que vous êtes loin d’être le seul à penser comme ça, la plupart des automobilistes sont d’accord avec vous

Réagir à cet article

Current month ye@r day *

Annonceurs

Vous souhaitez faire découvrir vos produits et services à nos lecteurs ? Utilisez le formulaire de contact !

Newsletter

Le meilleur du Blog du Scooter dans votre boite mail !