Le Blog du Scooter
Deux personnes sur un scooter en libre service Revel à New York

1000 scooters NIU en libre-service à New York

La startup Revel va déployer 1000 scooters électriques NIU en libre-service dans les rues de New York.

Après un projet pilote de 9 mois, la société Revel déploie à plus grande échelle ses scooters électriques en libre-service à New York. Et ce seront des scooters NIU. L’occasion pour le géant chinois de poser un pied aux Etats-Unis. Et de se faire connaître des consommateurs américains.

New York à scooter

Si vous êtes déjà allé à New York, vous aurez remarqué que le scooter y est nettement moins répandu que dans les grandes villes asiatiques ou européennes. Pourtant, au regard de l’étendue de la ville et des embouteillages, se déplacer à scooter à New York aurait du sens !

Revel Transit, une startup américaine, passe à l’action et développe depuis quelques mois un service de scooter partagé à New York. Pendant plusieurs mois, elle a mis à disposition des New Yorkais 68 scooters électriques en libre-service. Exactement sur le même modèle que Cityscoot ou Coup.

Les scooters sont sans bornes fixes. Les New Yorkais peuvent les emprunter via une application qui les géolocalise. Débloquer le scooter coûte 1 dollar. La tarification se fait ensuite à la durée. 25 centimes la minute de trajet, ou 10 centimes la minute lorsque le scooter est stationné.

Une phase de test de 9 mois

Lors de cette phase de test, les scooters en libre-service de Revel avaient un rayon d’action limité à quelques quartiers. Un test à petite échelle qui a permis à Revel de se rôder.

Au cours des neuf mois du projet pilote, nous avons appris ce qui fonctionnait bien, ce qui devait être corrigé et ce que les utilisateurs attendaient du service.
Frank Reig, co-fondateur et CEO de Revel

Suite à cette phase de test réussie, Revel passe la vitesse supérieure. Le zone d’utilisation des scooters a été élargie, le nombre de quartiers accessibles en scooter passe maintenant de 3 à 20 quartiers. Surtout Revel augmente considérablement sa flotte de véhicules : la startup passe de 68 à 1000 scooters en libre service.

La startup américaine Revel s’associe au géant chinois NIU

Autre nouveauté pour les New Yorkais déjà adeptes du service : ils pourront désormais utiliser des scooters électriques NIU. Ces derniers remplacent les scooters de la marque espagnole Torrot utilisés pour le test. Le groupe chinois NIU réalise un joli coup en s’implantant de la sorte dans le paysage new-yorkais.

Si vous allez prochainement à New York, une balade en scooter sera donc possible. Mais pas sur la 5ème avenue. Manhattan ne fait pas partie de la vingtaine de quartiers où Revel autorise ses scooters. Comme dit le CEO de Revel : don’t try be cheeky and take it into Manhattan (n’essayez pas d’être assez culotté pour l’emmener à Manhattan) !

Recevez chaque mois notre article le plus lu

Harder, better, faster, scooter !

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez