Le Blog du Scooter
La façade d'une moto école

Permis moto : conseils pour bien choisir votre moto-école

Vous êtes déterminé à passer votre permis moto ? 1ère étape de votre projet : choisir une moto-école. Et autant ne pas vous tromper, car c’est elle qui va vous former…

Choisir sa moto-école n’est pas anodin. C’est grâce à elle que vous allez décrocher le fameux sésame, le petit billet rose : votre permis moto. Une moto-école avec des moniteurs impliqués, compétents et sympathiques va grandement vous faciliter la tâche. Si les moniteurs vous expliquent correctement les bons gestes, le déroulé des épreuves, s’ils prennent le temps de corriger vos défauts, d’écouter vos craintes, vous allez progresser nettement plus vite. Or le temps est essentiel dans la réussite d’un permis moto.

La moto école, votre coach pour le permis moto

Quand vous suivrez votre formation au permis moto, il y aura certainement des moments de découragement et de doute. L’impression de ne pas progresser à moto, des cours tard le soir ou très tôt le matin qui vous fatiguent, parfois sous la pluie ou dans le froid, un échec au plateau (ça arrive même aux meilleurs) qui vous démotive… Quand je suivais ma formation moto au plateau, je me suis souvent demandé pourquoi je m’étais inscrit. Particulièrement quand j’avais un cours de moto le samedi matin à 7h, sous la pluie, et que je ratais tout…

Si vous êtes inscrit dans une moto-école où vous avez plaisir à vous rendre, c’est déjà un bon point. Si les moniteurs sont compétents et pédagogues, les cours seront agréables et efficaces : vous ne lâcherez pas si facilement votre formation. Quand vous aurez un coup de mou, les moniteurs seront là pour vous motiver et vous booster. C’est aussi leur rôle. Le permis moto, ça reste de l’humain. Ce n’est pas simplement un bonhomme sur une moto qui tourne autour d’une rangée de plots.

J’insiste sur le caractère « psychologique » de la moto-école, sur l’importance d’apprécier son personnel pour s’entrainer au code ou suivre les cours de moto. C’est clairement ce qui m’a manqué dans ma moto-école. Bien sûr, pas facile de savoir à l’avance quelle sera l’ambiance au sein d’une moto-école, ni de connaître le comportement des moniteurs. Aussi n’hésitez pas à poser des questions (que je liste plus bas) et à prendre à compte les critères qui suivent. Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour trouver la bonne moto école.

#1. Le bouche à oreille

Si l’un de vos amis a récemment passé le permis moto, ne vous privez pas de lui demander dans quelle moto-école et s’il en a été satisfait. C’est le meilleur moyen de mettre la main sur une bonne auto-école. Et de savoir comment ça se passe de l’intérieur, au-delà de la plaquette et des beaux discours à l’accueil de l’auto-école. Ils sont aussi là pour vous vendre une formation et ont parfois tendance à enjoliver les choses. “Le permis moto c’est génial, ça se passe toujours super bien, nos élèves adorent”. Blablabla.

Mon expérience ? Deux amis ont passé leur permis moto chez Zébra et Monneret. Deux noms réputés pour les permis motos en Ile-de-France. Mes deux amis étaient satisfaits de leur expérience. Mais ce qui m’a refroidi, c’est le prix (plutôt entre 1200 et 1500 euros le permis moto) et l’éloignement des circuits pour s’entraîner au plateau : vers Roissy pour Zébra, vers Meudon pour Monneret. Je cherchais une moto école un peu moins coûteuse, et si possible avec un plateau plus proche de Paris. 

#2. Le prix du permis moto

C’est évidemment un critère auquel on est tous sensible et qui a son importance. D’autant que la fourchette de prix pour le permis moto est assez large. Entre les petites auto-écoles de quartier et les grandes enseignes, le prix varie presque du simple au double.

A Paris, j’ai vu des forfaits code + permis moto entre 800 et 900 euros. Quand d’autres établissements étaient plus proches des 1300 euros. Ces différences de prix s’expliquent par la qualité des formateurs, le matériel, les motos, les salles de cours de code à disposition, l’accès à un circuit privé, la réputation de la moto école, etc.

Attention aussi à choisir la formule de permis moto qui vous correspond : avec ou sans code, forfait 20h, forfait 30h, stage intensif. Certaines formules proposent un prix attractif, mais le code n’est pas toujours compris avec. Si vous avez à le passer, ce sont des frais à prévoir et à ajouter.

Enfin méfiez-vous quand le tarif d’une moto-école est très bas. Les bonnes affaires ça existe, les arnaques aussi ! C’est peut-être une auto-école qui cherche à recruter un maximum d’élèves avec des bas prix, mais qui n’a pas forcément le nombre de moniteurs ou de motos nécessaires pour former correctement tous ses élèves. Si vous suivez des cours à 5 élèves avec 3 motos, vous ferez moins de moto, et vos progrès seront plus lents. Vous risquez de devoir prendre des heures supplémentaires. Au final, ça ne sera pas plus économique.

Les questions à poser :

  • Qu’est-ce qui est inclus dans le forfait ? Demandez à ce qu’on vous imprime le détail des prestations et qu’on vous les explique point par point.
  • Quel est le prix d’une heure de cours de moto supplémentaire ? Un forfait 20h, c’est très court, vous aurez certainement quelques heures supplémentaires à payer. 
  • Peut-on bénéficier d’une réduction en cas d’heures de cours supplémentaires ? On ne sait jamais, demandez et négociez !
  • Pour le code, il y a-t-il des moniteurs qui animent des cours ? Ça ne fait pas de mal d’avoir un moniteur de temps en temps pour répondre à vos questions sur le code (et c’est important que vous fassiez des séances de code blanc à l’auto-école si vous voulez avoir votre code rapidement).
  • Pour le code, il y a-t-il un nombre de séances minimum à faire à l’auto-école ? Vérifiez qu’on ne vous impose pas trop de séances sur place, c’est du temps. 

Mon expérience ? J’ai opté une pour moto école du groupe CER, en banlieue parisienne. Le prix du permis moto était d’environ 800 euros (forfait code + 20h de cours moto). Un prix plutôt compétitif en Ile-de-France. L’heure de cours supplémentaire était d’environ 50 euros. Par contre je n’avais pas fait attention aux nombres de séances de code que m’imposait ma moto-école : au moins 20 (mais c’était dans les faits beaucoup plus, j’en parle dans un article où je raconte mon expérience du permis moto).

#3. L’emplacement de la moto-école

Choisir une moto-école dans son quartier, ça paraît plutôt logique. Mais si vous habitez dans une grande agglomération et que vous travaillez loin de votre domicile, il peut être plus pertinent de prendre une moto école située près de votre travail. Ça vous permettra de suivre des cours de code à la pause déjeuner par exemple. Ou encore de prendre un cours de conduite à 18h en sortant du bureau.

Si vous travaillez loin de votre domicile, vous risquez d’arriver trop tard en semaine pour une séance de code ou un cours de conduite. Le permis moto est un marathon. Si vous n’avez que le samedi matin pour prendre des cours, ça va devenir un trail…

Les questions à poser :

  • Quels sont les horaires des cours d’entraînement au code ? Certaines auto-écoles ferment tard, vous pouvez participer à une séance de code jusqu’à 20h.
  • Quelle est la durée des heures de cours en moto ? Souvent les cours de plateau sont de 3h minimum. Pas toujours facile à caser dans son agenda. 

Mon expérience ? J’ai choisi une moto-école en face de mon bureau. J’ai pu prendre des cours de code de 12h à 13h, ou le soir de 18h à 19h, ce qui était pratique pour multiplier les séances.

#4. L’emplacement du plateau

Contrairement au permis voiture (où les cours démarrent quasi immédiatement sur route), les cours de moto commencent par la préparation de l’épreuve du plateau. Ce sera votre baptême du feu en moto. Pour vous y entraîner, les cours ont lieu sur une piste privée, ou sur un parking.

Si vous habitez Paris ou une grande ville, ça ne vous a pas échappé : les circuits privés ou les parkings de taille importante (et vides en journée) sont plutôt rares en centre ville. Ce qui signifie que le fameux « plateau » se trouve souvent loin de la moto école. Autrement dit c’est du transport et du temps de perdu pour s’y rendre…

Donc renseignez vous sur l’emplacement du plateau et sa nature : parking ou piste privée ? La piste privée, évidemment c’est le top. Mais les motos écoles utilisent le plus souvent le parking de centres commerciaux. Et ces derniers ne sont pas toujours en bon état. Des trous dans la chaussée ou un éclairage médiocre quand la nuit tombe tôt l’hiver, ce n’est pas l’idéal pour débuter en moto. Le marquage au sol de la piste est aussi parfois vieillissant ou absent. Or ce marquage est particulièrement important dans l’épreuve du plateau. Cela peut vous jouer des tours le jour de l’examen si vous avez pris de mauvais habitudes en vous entraînant au plateau.

Les questions à poser :

  • Où se trouve le plateau et quelle est la durée de trajet depuis la moto école ? Pour éviter les mauvaises surprises…
  • Est-ce qu’on se rend au plateau à moto (comme conducteur ou passager ?) ou en voiture avec le moniteur ? Si vous êtes totalement débutant en 2 roues, ça peut vous tranquilliser d’aller au plateau comme passager moto ou voiture.
  • Quand commence la facturation des cours : au départ de la moto école ou à l’arrivée sur le plateau ? Si le moniteur vous prend comme passager sur sa moto car vous n’êtes pas assez à l’aise pour conduire une moto sur route (ce qui est normal quand on débute) et que le trajet est compris dans l’heure de cours (c’est souvent le cas), ça fait cher la balade à moto…
  • Le plateau est-il utilisé par d’autres moto écoles ? S’il y a plusieurs moto écoles et de nombreux élèves, vous risquez d’attendre pour faire les exercices. Du temps que vous payez à ne pas conduire.
  • Est-ce qu’il existe un local à proximité du plateau pour y déposer ses affaires ? Voir des toilettes… Pas essentiel, mais toujours pratique.

Mon expérience ? Une des principales raisons pour laquelle j’ai choisi ma moto école, c’est pour l’emplacement du plateau.

La directrice m’avait dit être sur le point d’obtenir un nouvel emplacement pour le plateau, « juste à côté, à 10 min de l’auto-école ». Toujours selon la directrice, cela devait me permettre de prendre des cours de moto de 2h, pendant ma pause déjeuner. Ce qui était idéal pour enchaîner les cours.

Sauf que ma moto école n’a jamais obtenu ce nouveau plateau. Pire : pour suivre mes cours de conduite, j’ai dû changer de moto école pour une autre du groupe CER, dans une autre ville de la banlieue parisienne. Et le plateau (un parking de Burger King) était à 30 minutes de moto…

#5. La durée des cours de conduite

Si comme moi vous avez passé le permis auto il y a quelques années, vous avez peut-être le souvenir de cours de conduite de 1h ou 2h. Attention : en moto les cours de plateau sont en général de 3h. Quand ce ne sont pas des séances de 4h. La petite heure de moto parce que vous avez le temps ou parce que vous voulez un dernier entraînement avant de passer le plateau, faites une croix dessus. Ce sera 3h sinon rien…

Les questions à poser :

  • Quelle est la durée d’une séance de cours à moto pour préparer le plateau ? Pour préparer la circulation ? La durée des cours n’est pas forcément la même.
  • Le jour où l’on présente le plateau, est-il possible de prendre 1 heure de cours avant le plateau pour se mettre en jambes ? Ce qui est conseillé pour ne pas arriver à froid sur une épreuve qui demande précision, concentration et bons réflexes.

Mon expérience ? Ma moto école proposait uniquement des séances de cours de 3 heures. Et croyez-moi, 3h de moto à tourner sur un circuit quand il pleut, c’est long. Et ça coûte cher ! Même quand j’ai pris un cours de moto pour m’échauffer juste avant de présenter la plateau, c’était 3 heures. Ce qui est beaucoup trop, je trouve, pour arriver frais et dispo au plateau. 3 heures de moto quand on est débutant, vous êtes rincé…  

#6. Les plages horaires des cours de conduite

Contrairement à ce que vous pourriez penser, le choix des heures n’est pas non plus à la carte. Ça doit exister, mais dans les écoles que j’ai rencontrées, pour le plateau ils proposaient des créneaux horaires du type 7h > 10h ou 17h > 20h (parfois aussi des créneaux en journée, mais pas toujours). Pour les heures de conduite en circulation (je ne suis pas allé jusqu’à cette étape !) il me semble que les horaires étaient plus libres.

Les questions à poser :

  • Quand les cours de plateau ont-il lieu ? Faut-il les réserver longtemps à l’avance ? Que vous puissiez anticiper pour vous rendre disponible et enchainer les cours de plateau.  
  • Combien il y-a-t-il de moniteurs dans la moto-école ? Parfois il n’y a qu’un moniteur moto et il peut ne pas être présent tous les jours. 

Mon expérience ? J’ai quasiment toujours pris des cours de moto le samedi de matin de 7h à 10h. Autant vous dire que j’étais ravi d’entendre mon réveil sonner le samedi à 5h45… Mais je n’avais pas le choix, le cours de 10h à 13h du samedi était pris d’assaut. Prendre un cours en semaine ? Impossible pour moi à 17h, et compliqué (même si je l’ai fait deux fois) le matin à 7h : ça me faisait arriver au travail vers 10h20…

#7. Le prix de l’heure de conduite en moto

Vous pensez être large avec un forfait moto de 20h de conduite ? Erreur, vous allez certainement devoir payer des heures de conduite supplémentaires… Dans le forfait 20h des moto-écoles il est prévu 8h de plateau et 12h de circulation en ville.

Cette répartition des heures de conduite correspond au nombre d’heures minimum obligatoires avant de passer chaque épreuve. Mais dans les faits, 8 heures de plateau c’est extrêmement peu pour préparer une épreuve relativement difficile. Surtout si vous n’avez jamais fait de moto, voire de deux-roues.

En général, les apprentis motards font entre 12 et 16 heures de plateau. Quand ce n’est pas plus : 20 heures, voire 25 ou 30 heures. Pour la préparation à l’épreuve de la circulation, le forfait 12 heures est plus souvent respecté. Mais si vous n’avez jamais fait de 2 roues, il est probable que vous ayez besoin d’un peu plus.  

Les questions à poser :

  • Quel est le prix de l’heure de cours moto supplémentaire ? En général l’heure de cours de moto est entre 30 et 50 euros. 
  • Est-ce possible de prendre un forfait de 10h de cours supplémentaires ? C’est peut-être plus rentable que de payer heure par heure.
  • Combien faut-il d’heures de cours en moyenne aux élèves de la moto école pour réussir leur plateau ? Et pour la circulation ? Si la moto école est honnête, ça vous donne un bon indicateur sur le nombre d’heures à prévoir, et le budget en conséquence. Ca vous permet aussi de connaître le niveau de moto école.

Mon expérience ? L’heure de conduite était facturée environ 50 euros dans ma moto école. Et comme les séances de cours duraient 3 heures, ça me revenait à 150 euros la séance de moto supplémentaire. Un vrai budget. Ça met une sacrée pression pour réussir son plateau.

J’avais pris un forfait 20h. Une moto école m’avait conseillé de prendre le forfait 30h. Avec le recul, j’aurais dû effectivement prendre un forfait 30h, plus économique. Car un forfait 20h, c’est franchement trop court pour 80% des élèves d’après mes échanges avec d’autres motards. 

#8. Le matériel et les motos de la moto-école

La propreté et le confort des bureaux sont toujours un bon indicateur. Si vous devez passer le code, demandez à voir la salle où les cours se déroulent. Comme vous risquez d’y passer quelques heures, autant qu’elle soit un minimum confortable.

Pour les motos, renseignez-vous sur celles que l’on met à votre disposition. C’est toujours plus sympa d’avoir du matériel neuf et en bon état. Si vous passez le permis moto automatique, il est très important de savoir sur quel véhicule vous allez passer votre permis. 

Un élève au permis moto automatique racontait sur un forum qu’il avait eu la désagréable surprise de découvrir que sa moto-école mettait à sa disposition une moto avec boîte automatique et non un scooter. Enfin assurez-vous que vous aurez bien une moto rien que pour vous (et non partagée) lors de vos cours de conduite.

Les questions à poser :

  • Combien d’élèves par moto lors des cours de plateau ? Il faut impérativement 1 moto par élève.
  • Quel est le véhicule que propose la moto-école pour passer le permis automatique ? Il est préférable que ce soit un scooter récent et maniable.

Mon expérience ? Je n’ai pas pensé à tout ça. Et j’ai eu tort, notamment pour la salle de code : une pièce sans fenêtre qui sentait le fauve… Pour les motos, n’y connaissant rien, j’avoue que ça ne me préoccupait pas plus que ça. Il s’agissait d’un modèle Yamaha, 650 cm3, relativement récent et facile de prise en main. 

#9. Les avis sur la moto école

Avant de vous inscrire dans une moto-école, pensez à taper son nom dans Google. Qui sait, vous trouverez peut-être des avis d’anciens élèvesMais n’oubliez pas : ce sont en général les gens mécontents qui laissent des avis, rarement ceux qui sont ravis. 

Pensez aussi à consulter le taux de réussite de la moto-école, à l’épreuve du code ou au permis B (le taux de réussite au permis moto est rarement divulgué). Même si le taux de réussite ne concerne que le permis voiture, c’est toujours un bon indicateur du niveau de l’auto-école. 

Mon expérience ? Je n’ai même pas pensé à regarder sur internet les avis. Par contre, quelques semaines après m’être inscrit, un rapport sur le taux de réussite des autos écoles est sorti. Et dans le département 92, mon auto école affichait le taux d’échec le plus élevé dans l’épreuve du permis de conduire auto. Ça ne m’a pas franchement surpris… Mon auto école a d’ailleurs fermé quelques mois plus tard.

En résumé… Prenez-le temps d’aller voir plusieurs moto-écoles. Ne craignez pas de poser beaucoup de questions. Vous avez le droit d’être curieux et exigeant. Mieux vaut perdre quelques semaines à trouver la bonne moto-école que de signer dans celle en bas de chez soi puis d’être déçu et mal formé. 

La newsletter 100% scooter

Fabien

Fabien

La trentaine, en scooter depuis de nombreuses années à Paris, j'anime Le Blog du Scooter, destiné à tous ceux qui se déplacent à scooter, ou qui envisagent d'en acheter un !

Réagir

Bannière : bienvenue sur le site de tous ceux qui se déplacent à scooter
Bannière qui renvoie vers la rubrique sur les scooters électriques
Bannière qui renvoie vers l'article "comment j'ai lamentablement foiré mon permis moto"
Bannière qui renvoie vers le guide du permis moto
Bannière qui renvoie vers le guide de l'assurance scooter