Le Blog du Scooter
Quelle pression pour des pneus de scooter ?

10 questions sur la pression des pneus de scooter

Vos pneus ont un coup de barre ? Attention : la bonne pression de vos pneus de scooter présente un vrai enjeu pour votre sécurité. Explications.  

Les pneus sont les seuls éléments de votre scooter à être en contact avec la chaussée. Ils garantissent l’adhérence du scooter sur route. Si vos pneus sont fatigués, usés, ou si la pression du pneu n’est pas la bonne, vous risquez de perdre le contrôle de votre scooter. Avec les conséquences que l’on imagine sur une route de campagne à forte vitesse ou dans une ville peuplée de piétons…

#1. Pourquoi faut-il vérifier régulièrement la pression des pneus de son scooter ?

Il est indispensable de vérifier la pression de vos pneus de scooter, pour votre sécurité tout d’abord. Un pneu sous-gonflé ou trop gonflé modifie la tenue de route et le comportement général du scooter. Il devient moins facile à maîtriser. Le risque est clair : l’accident. Autre raison qui doit vous motiver à vérifier la pression de vos pneus de scooter : la durée de vie de vos pneus. Un pneu mal gonflé s’use plus vite et vous obligera à en changer plus régulièrement. Lors de vos révisions de scooters, ça ne vous a pas échappé : quand votre garagiste change un pneu, la facture a tendance à gonfler…

#2. Quel est le risque de rouler en scooter avec un pneu sous-gonflé ?

Un pneu sous-gonflé présente plusieurs dangers pour le conducteur d’un 2 roues motorisés. S’il est sous-gonflé, le pneu d’un scooter va moins bien adhéré à la route. Vous risquez de perdre le contrôle du scooter dans un virage, ou de faire de l’aquaplaning, danger qui n’est pas réservé aux automobilistes.

Autres conséquences potentiellement désastreuses d’un pneu de scooter sous-gonflé : le freinage se révèle nettement moins efficace (gros danger en cas de freinage d’urgence) et, scénario catastrophe, un pneu sous-gonflé peut même éclater. Car il chauffe et s’abîme beaucoup plus vite. Si récupérer la trajectoire d’une voiture dont le pneu éclate est déjà un sacré challenge, imaginez avec un scooter dont le pneu éclate…

Enfin, pour compléter le tableau, sachez que rouler avec des pneus sous-gonflés augmente la consommation d’essence du scooter. Car un pneu sous-gonflé “frotte” davantage sur la route ce qui augmente la force de résistance. Et aura pour dernière conséquence de réduire la durée de vie du pneu, qu’il faudra donc changer beaucoup plus régulièrement. Ce qui a un prix.

#3. Quel est le risque de rouler en scooter avec un pneu trop gonflé ?

N’ayez pas le mauvais réflexe de gonfler à l’excès vos pneus de scooter, en vous disant “comme ça je vais être tranquille un moment”. Un pneu sur-gonflé ne va pas améliorer la tenue de route du scooter : il aura tendance à rebondir sur les défauts de la chaussée, ce qui peut entraîner une perte de contrôle. Un pneu de scooter trop gonflé risque aussi une crevaison plus facilement.

#4. Tous les combien faut-il vérifier la pression d’un pneu de scooter ?

Il est conseillé de contrôler la pression de ses pneus de scooter tous les mois, ou tous les 1.000 kilomètres si vous roulez beaucoup. Car le poids du scooter, les accélérations et freinages répétés, les chocs dans les nids poule… sont autant de pressions sur les pneumatiques qui perdent de l’air bien plus vite qu’on ne le pense. Je doute que les conducteurs de scooter soient nombreux effectuer ce contrôle mensuel. Mais maintenant que vous savez, faites-le !

Si à l’inverse votre scooter roule peu, s’il est immobilisé une longue période, le contrôle de la pression des pneus est aussi impératif. Ce n’est pas parce que votre scooter ne roule pas que ses pneus ne se dégonflent pas ! Rien que le poids du scooter sur ses 2 pneus suffit à leur faire perdre de l’air. D’ailleurs si vous laissez votre scooter au garage pour une longue période, privilégiez la béquille centrale plutôt que latérale : les pneus supporteront moins le poids du scooter et se dégonfleront moins vite.

#5. A quel moment vérifier la pression de ses pneus de scooter ?

L’idéal est d’effectuer un contrôle de la pression de vos pneus quand ils sont froids. Mais si vous n’êtes pas équipé à votre domicile, et si vous n’habitez pas en face d’une station service, évidemment vous allez rouler un peu avant de pouvoir contrôler la pression de vos pneus. Dans ce cas attendez 15 ou 20 minutes que vos pneus refroidissent. Mettez la main sur le pneu (sans gant) pour vérifier qu’ils ne sont pas chauds en cas de doute.

La pression d’un pneu se fait normalement toujours à froid. Car en roulant, l’air contenu dans le pneu se dilate. Et modifie les mesures : la pression d’un pneu froid sera de 2 bars, mais après avoir roulé quelques kilomètres, la pression de ce même pneu sera plutôt de 2.3 bars. Si vous ne pouvez pas attendre que votre refroidisse, tenez compte de cette différence de mesure. Et gonflez votre pneu à 2.5 bars par exemple, si la pression recommandée est de 2.2 bars.

#6. A quelle pression gonfler mes pneus de scooter ?

La pression d’un pneu, exprimée en bar, dépend de chaque modèle de pneu et du type de scooter. Après rassurez-vous, il n’y a pas de grosses différences de pression d’un pneu de scooter à l’autre. Globalement, pour un scooter 125, la pression est de 2 bars pour le pneu avant, et de 2,2 bars pour le pneu arrière. Pour un maxi-scooter (400 ou 500 cm3), la pression des pneus est légèrement plus élevée : 2,2 bars à l’avant, et 2,5 bars à l’arrière. Ces chiffres sont indicatifs.

Pour connaître la pression exacte à laquelle gonfler vos pneus, regardez le flanc de vos pneumatiques. La pression conseillée y est normalement indiquée. Si elle est effacée, regardez dans le coffre du scooter ou le bouchon d’essence : il arrive que les constructeurs y placent un autocollant avec la pression des pneus. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez consulter la notice d’utilisation du scooter pour connaître la pression des pneus. Enfin Internet peut vous sauver si vous n’avez pas le notice dans votre poche : consultez le site du fabricant de vos pneus.

#7. La pression est-elle la même pour le pneu avant et arrière d’un scooter ?

La pression du pneu arrière est en général un peu plus forte. La différence de pression entre pneu avant et pneu arrière est souvent minime, de l’ordre de 0,2 bars. Mais il est important de respecter cette différence.

#8. La pression des pneus est-elle la même si je roule avec un passager ?

Non, car naturellement vous embarquez plus de poids. Il est alors conseillé de gonfler davantage vos pneus si vous roulez régulièrement à scooter avec un passager. On recommande en général d’ajouter 0,3 bars de pression à chaque pneu, avant comme arrière. Ce sur-gonflage est aussi conseillé si vous êtes sur le point de faire un long trajet sur autoroute.

#9. Est-ce le température extérieure a un impact sur la pression des pneus ?

Oui ! Pendant l’hiver, lorsque les températures sont basses, la pression du pneu a tendance à baisser. Les professionnels conseillent donc d’en prendre compte et de gonfler vos pneus à 0.2 bars au dessus de ce que le fabricant de pneu préconise.

#10. Où mesurer et faire gonfler ses pneus de scooter ?

Les stations-service où les centres de lavage mettent souvent à disposition des appareils de gonflage. Leur utilisation est souvent gratuite. Mais attention : certains appareils de gonflage, très sollicités, ne sont pas toujours très précis. Vous pouvez aussi passer dans un garage (auto ou moto). Les mécanos vous prêteront un manomètre. Et il sera bien rare qu’on vous fasse payer.

Enfin, lors d’une révision de votre scooter, le contrôle de la pression des pneus fait évidemment partie de la check-list du garagiste. Mais comme une révision a lieu tous les 5.000, voire 10.000 km, vous l’aurez compris, vous ne pouvez pas vous en contenter…

Réagir

Recevez chaque mois notre article le plus lu

Harder, better, faster, scooter !

6 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez