Le Blog du Scooter
Un garage pour réparer les scooters

5 bonnes raisons de faire votre révision de scooter dans les temps

Faire la révision de votre scooter, ça vous barbe. Parce que c’est cher, parce qu’il faut organiser votre journée sans scooter… Certes, mais effectuer la révision de votre scooter aux kilométrages prévus est indispensable. Voici 5 bonnes raisons de ne pas la repousser 

Les Français seraient les rois de la procrastination. Cette manie de toujours repousser au lendemain les choses que l’on n’a pas envie de faire. Et passer chez son garagiste pour déposer son scooter à la révision, est rarement quelque chose que l’on aime faire. On repousse souvent cette échéance. A tort. Car il y a plusieurs raisons d’être à jour dans la révision de son scooter.

#1. Un scooter non entretenu est potentiellement dangereux

C’est ce qui doit en premier motiver votre visite chez le garagiste. Un scooter qui n’est pas révisé dans les délais indiqués par le constructeur roule avec des pièces usées. Si le constructeur a prévu un kilométrage à partir duquel vous devez faire réviser votre scooter, ce n’est pas pour rien ! On pense aux freins notamment. S’ils sont usés, ils freinent moins bien. En cas de freinage d’urgence, vous multipliez le risque d’accident.

#2. Plus vous attendez, plus le prix de la révision risque d’être élevé

Cet argument devrait vous inciter à être ponctuel dans vos révisions ! Vous êtes un peu juste ce mois-ci ? Une facture de quelques centaines d’euros pour la révision de votre scooter va vous mettre dans le rouge. Alors vous repoussez la révision… Sauf qu’à force de décaler l’entretien de votre scooter, celui-ci s’use prématurément. Certaines pièces peuvent même casser et coûter bien plus cher que si elles avaient étaient changées dans les temps.

Prenons l’exemple de la courroie qui doit être changée lors de la grosse révision (entre 10 000 et 15 000 km selon les modèles de scooters). Si elle casse quand vous roulez, vous vous retrouvez à pied, avec un scooter à faire dépanner. La réparation va vous coûter encore plus cher. La rupture de la courroie risquant d’entrainer la casse d’autres pièces…

Autre exemple avec les plaquettes de frein. Quand vous sentez que votre scooter freine moins bien et que ça « frotte » au niveau des roues, c’est que vos plaquettes sont cuites. Si vous attendez trop longtemps pour changer vos plaquettes élimées, vous risquez d’abîmer l’étrier de frein qui supporte les plaquettes. Là encore, le prix des réparations ne sera plus du tout le même si il faut changer l’étrier de frein. 

#3. Des révisions aléatoires, c’est un mauvais point pour revendre votre scooter

Mettez-vous à la place du futur acheteur de votre scooter. Que ce soit un particulier ou un professionnel, vous allez devoir lui présenter les factures d’entretien du scooter. Si votre carnet d’entretien montre que les révisions n’ont jamais été faites au bon kilométrage, vous ne mettez pas en confiance l’acheteur. Le suivi régulier d’un scooter par un garagiste professionnel est un vrai argument pour revendre votre scooter au meilleur prix.

#4. Vous risquez une amende

L’avantage de faire régulièrement la révision de son scooter, c’est que le garagiste vérifie tous les points sensibles du scooter, pas simplement le moteur. Il peut par exemple découvrir que votre feu arrière ne fonctionne plus. Parce que l’ampoule est grillée, ou en raison d’un faux contact. J’ai eu le cas une fois, je ne m’étais pas aperçu que mon feu arrière ne fonctionnait plus. Si j’avais été contrôlé par les forces de l’ordre, je risquais une amende de 45 euros. Et même l’immobilisation de mon scooter si je circulais de nuit. L’absence de feu arrière étant évidemment très dangereuse.  

#5. Vous risquez la grosse panne avec votre scooter

C’est le cas extrême. Mais loin d’être improbable si vous repoussez éternellement votre révision ! Si vous ne regardez jamais les niveaux d’huile ou de liquide de refroidissement, un jour ils seront à sec. Le moteur de votre scooter va en faire les frais. Si vous n’avez plus d’huile par exemple, vous allez tout simplement serrer le moteur. Là encore vous allez au devant de coûteuses réparations. Et vous allez vivre une période sans scooter bien plus longue que pour une simple révision…

En résumé : faire la révision de son scooter est impératif. Pour éviter les mauvaises surprises et voir votre budget révision gonfler, faites là dans les temps. Sachez aussi que de plus en plus de garages proposent des scooters à la location le temps que le vôtre soit révisé. Ils demandent en général une participation financière de 10 à 15 euros par jour. Sachez enfin que certaines sociétés proposent un service de révision à domicile ou sur votre lieu de travail.

Newsletter

Pour tous ceux qui se déplacent à scooter

Infos, conseils, équipements... recevez nos articles par mail !

Soyez chic avec vos amis, partagez !

Fabien

Fabien

La trentaine, en scooter depuis de nombreuses années à Paris, j'anime Le Blog du Scooter, destiné à tous ceux qui se déplacent à scooter, ou qui envisagent d'en acheter un !

Réagir

Photo qui renvoie vers l'article sur l'assurance scooter au km
Photo vers article sur 10 choses à savoir sur les scooters débridés
Article sur les amendes en scooter sur les voies de bus