Économisez sur votre assurance scooter

Axa, Allianz, La Parisienne… Comparez les prix des meilleures compagnies d’assurance aux tarifs négociés. 

Un homme conduit un scooter en ville - comment choisir son assurance scooter ?

7 questions à se poser avant de choisir son assurance scooter

Vous ne savez pas quelle assurance scooter choisir ? Pour vous aider, voici 7 questions à vous poser avant de prendre votre assurance. Avec nos conseils sur l’assurance scooter à choisir selon vos réponses !

Vous devez souscrire une assurance scooter et vous hésitez entre la formule au tiers (économique, mais chiche en garanties) et la formule tous risques (onéreuse, mais protectrice). Vous êtes face au dilemme habituel de l’assuré…

Si l’assurance scooter est obligatoire, reste à savoir quelle type de protection vous souhaitez en prenant une assurance scooter. Histoire de ne pas choisir une assurance scooter bardée de garanties (et donc coûteuse) qui ne correspondrait pas bien à vos besoins.

Répondre aux 7 questions suivantes devrait vous aider à y voir plus clair. Et à mieux choisir votre assurance scooter.

#1. Est-ce pour assurer le scooter d’un adulte ou d’un adolescent ?

S’il s’agit d’assurer le scooter d’un adulte, il faut d’abord considérer l’expérience en 2 roues de cet adulte (vous à priori) dans le choix de l’assurance.

Si vous conduisez un scooter depuis plusieurs années, que vous êtes un conducteur prudent, que vous n’avez jamais eu d’accident… une assurance scooter au tiers peut suffire. Si votre scooter est neuf prenez une formule assurance intermédiaire. Elle protégera nettement mieux votre véhicule (garantie vol, incendie, catastrophe naturelle, etc.) qu’une simple assurance au tiers dépourvue de ces garanties. Dans tous les cas, ajoutez la garantie conducteur (si elle n’est pas incluse d’office par l’assureur). C’est cette garantie qui vous couvrira en cas d’accident corporel. Nul n’est invincible à scooter, même les bons conducteurs.

Si à l’inverse vous êtes un jeune conducteur avec peu d’expérience, qui plus est au guidon d’un scooter neuf, il serait tentant de vous conseiller une assurance scooter tous risques pour corriger vos potentiels erreurs de débutants. Sauf que, un scooter assuré tous risques pour un jeune conducteur, ça va vous coûter cher. Voire très cher si vous habitez une grande agglomération… Si vous n’avez pas le budget pour une formule tous risques, optez pour une assurance intermédiaire qui vous coûtera déjà moins cher. Ou bien faites-vous la main sur un scooter d’occasion, moins coûteux à assurer. Enfin, très important : prenez impérativement un contrat avec la garantie du conducteur.

Vous n’avez pas à choisir une assurance scooter pour vous, mais pour l’un de vos enfants ?

Si c’est pour assurer le scooter d’un adolescent, un conseil : prenez une assurance avec un maximum de protection pour votre enfant. Les jeunes sont les premières victimes des accidents en 2 roues motorisés. Même si votre enfant vous semble mature et raisonnable à scooter, il a forcément peu d’expérience. La garantie sécurité du conducteur est indispensable. N’achetez pas un scooter 50 cc à votre enfant si vous n’avez pas le budget suffisant pour le couvrir avec une bonne garantie conducteur. La présence de cette garantie est à vérifier quand un parent doit souscrit un contrat d’assurance scooter pour son ado. Enfin si vous lui achetez un scooter neuf, que vous avez peur du vol ou des dégradations sur son deux roues, pour plus de sérénité prenez une assurance scooter 50 tous risques. C’est la formule qui vous coûtera le plus cher. Mais c’est la formule d’assurance à choisir pour protéger au mieux votre enfant et son scooter.

Une assurance scooter à partir de 14€ / mois

Devis gratuit en 2 min

#2. Où allez-vous circuler avec votre scooter ?

L’usage du scooter est à prendre en compte pour choisir son assurance.

Si vous roulez essentiellement en ville, qui plus est dans une grande agglomération, les risques d’accident, d’accrochage, de dégradation ou de vol augmentent en flèche. Une bonne assurance est nécessaire pour protéger scooter et conducteur de tous ces risques. La formule assurance tous risques est la plus adaptée pour un citadin, surtout si votre scooter est neuf. S’il a déjà quelques années, une assurance au tiers peut suffire. Votre scooter ayant moins de valeur, la garantie vol risque de vous coûter cher… et de vous rapporter peu en cas de sinistre (le montant de l’indemnité étant calculé sur la valeur du scooter).

Si vous roulez en zone rurale, une assurance tous risques vous coûtera nettement moins cher que celle d’un citadin. Mais en avez-vous réellement besoin ? Pas si sûr, surtout si votre scooter passe la nuit dans votre garage par exemple. Il est moins exposé aux dégradations et au vol. Les risques d’accidents sont aussi moindres à 2 roues dans une zone moins peuplée (moins de circulation). Une assurance au tiers avec la sécurité du conducteur peut suffire.

#3. Quelle est la valeur de votre scooter ?

L’assurance scooter servant à protéger votre véhicule, il est important de prendre en compte sa valeur.

Si votre scooter est neuf, le prix de votre assurance scooter sera plus élevé. Un scooter qui a de la valeur coûte plus cher à réparer. De la même manière, si vous prenez la garantie vol pour un scooter neuf, le prix de l’assurance va grimper. Surtout si votre scooter fait partie des modèles de scooters les plus volés. Cela dit, c’est justement parce que votre scooter est neuf et qu’il a de la valeur… qu’il risque d’être volé. La garantie vol est donc conseillée au moment de choisir votre assurance scooter.

Si votre scooter est ancien, vous êtes face à un autre dilemne : est-ce vraiment utile de protéger votre scooter ? Il n’a plus beaucoup de valeur, le risque de vol est moindre. Les assureurs le savent et réduisent (un peu) le tarif de leur assurance. Mais en cas de vol, votre indemnité ne sera pas la même que si votre scooter avait été neuf. Les assureurs appliquent une décote pour tenir compte de l’ancienneté du scooter. Avec en plus la franchise (en général entre 500 et 1000 euros selon les compagnies d’assurance et votre modèle de scooter) à verser à l’assurance, vous risquez d’être assez mal indemnisé pour le vol de votre scooter. Prendre une assurance avec garantie vol n’est pas forcément “rentable”.

#4. Avez-vous des équipements et accessoires de valeur ?

On trouve de plus en plus souvent la garantie “équipements du conducteur” dans les contrats d’assurance scooter.

Si vous avez  la panoplie du parfait scootériste (pantalon de pluie, blouson renforcé, gants de sécurité), si vous possédez un casque haut de gamme, si vous portez un gilet airbag, si vous utilisez un masque anti-pollution, si vous avez l’habitude de laisser dans le coffre ou top-case de votre scooter un casque et une paire de gants pour vos passagers… bref si vous avez dépensé pas mal d’argent pour vous équiper, n’hésitez pas : prenez un contrat avec la garantie “casque et gants” (aussi appelée “équipement du conducteur”). Vous serez indemnisé en cas de vol ou de dégradation de vos équipements. Mais attention : lisez bien les conditions pour être indemnisé, le plafond de remboursement (en général 1.000 ou 2.000 euros) et le montant de la franchise à payer pour activer cette garantie.

Si à l’inverse vous circulez avec un équipement très basique, choisir une formule d’assurance scooter avec cette garantie équipement ne vous apportera rien. Demandez à retirer cette garantie, vous ferez quelques économies sur le prix de votre assurance scooter.

#5. Où sera garé votre scooter ?

Lorsque vous faites un devis d’assurance scooter, il y a toujours la question du lieu de stationnement (votre commune) et souvent celle du type de stationnement (voie publique, garage, etc) qui reviennent.

Si vous habitez une grande ville, répondre à cette question va vous coûter cher. En effet, les assurés d’un scooter dans des villes comme Paris, Bordeaux, Lyon, Marseille… sont plus souvent victimes d’accidents, de vols et de dégradations que ceux qui habitent dans des petites villes ou zones rurales. Les assureurs en tiennent compte et augmentent leurs tarifs pour les citadins. Si votre scooter stationne toujours à l’extérieur, il est évidemment beaucoup plus exposé à des actes de vandalisme, de dégradations ou au vol (la preuve avec ce témoignage sur les dégradations d’un scooter garé dans la rue à Paris). Privilégiez une assurance avec une bonne protection (au moins assurance scooter intermédiaire).

Si vous habitez une petite ville, voire à la campagne, vous serez “mieux vu” (façon de parler, hein) par votre assureur. L’assurance scooter vous coûtera moins cher. Donc si votre scooter stationne en permanence sur la voie publique, n’hésitez pas à prendre une assurance scooter au moins intermédiaire pour le protéger. Cette formule d’assurance devrait rester accessible en terme de prix.

#6. Le scooter sera-t-il votre mode de transport principal ?

Car tout le monde n’utilise pas son scooter de la même manière.

Si vous utilisez votre scooter ponctuellement, uniquement pour des déplacements “loisirs, si par temps de pluie ou pendant la période hivernale vous laissez sagement votre scooter au garage… Bref si vous roulez peu, une assurance scooter au tiers suffira amplement à vous couvrir. Pensez quand même à ajouter la garantie conducteur (oui, on insiste sur cette garantie, mais c’est pour votre bien !).

Si le scooter est votre véhicule principal pour effectuer vos déplacements quotidiens, vous serez plus souvent sur la route et donc plus exposé aux risques d’accidents, de panne, etc. Choisissez en conséquence une assurance avec une meilleure protection (assurance intermédiaire ou tous risques). Veillez notamment à avoir une bonne garantie assistance en cas de pépin. Certains assureurs proposent aussi une garantie prêt de véhicule : elle vous sera bien utile si vous avez besoin de votre scooter tous les jours pour aller travailler.

#7. Préférez-vous protéger le scooter ou le conducteur ?

C’est la question ultime à vous poser. Car finalement, si l’on regarde l’ensemble des garanties proposées pour une assurance scooter, il y a 3 types de garanties : celles qui protègent le scooter, celles qui protègent le conducteur et celles qui protègent les autres.

Dans les faits, “les autres” sont toujours protégés : la responsabilité civile, seule garantie obligatoire, est en effet présente sur tous les contrats d’assurance scooter. Les autres garanties sont elles toutes optionnelles. C’est donc à vous de faire votre choix. De mettre le curseur sur la protection du scooter, ou sur celle de son propriétaire.

Si vous avez un petit budget et que vous placez le conducteur avant le scooter, optez pour une assurance au tiers avec la garantie conducteur. Si vous tenez quand même à votre scooter, protégez-le du risque le plus important : le vol. Optez dans ce cas pour une assurance scooter intermédiaire avec la garantie vol. Et ajoutez (bien entendu) la garantie conducteur.

Alors, vous cherchez une assurance scooter ?

Vous n’êtes sans doute pas tombé sur cette page en tapant “recette mojito”… Si vous cherchez une assurance scooter, voici 2 liens pour gagner du temps et de l’argent :

La newsletter pour citadins en mal de mobilité

Chaque semaine, une sélection d’articles pour vous transporter

Go Fast Stay Cool

Déplacez-vous autrement

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez