Déconfinement : et si vous passiez au scooter électrique ?

Pour ceux qui n’ont pas les mollets de Bernard Hinault ou qui travaillent trop loin pour utiliser leur vélo.

Par Fabien | 7 mai 2020 | Scooter électrique

Prendre le métro aux heures de pointe est rarement un moment de plaisir. La pandémie mondiale de Covid 19 n’arrange rien. L’idée de cohabiter à 4 personnes par m2 a de quoi donner quelques sueurs froides. Pendant de longs mois, les usagers vont redouter les couloirs bondés du métro, les wagons pleins du RER ou les sièges étriqués du bus. Fuyant massivement les transports en commun, certains auront la chance de pouvoir effectuer une partie de leurs déplacements à pied ou à vélo. Mais pour les autres ?

Si la voiture individuelle sécurise avec son habitacle privé, elle ne représente pas l’avenir de la mobilité. Ni celui de l’humanité tout court. Le scooter électrique est une alternative. Si le vélo est à privilégier pour de petits trajets, ce mode de transport ne peut couvrir les besoins de tous les usagers. Certains ont des distances bien trop longues à parcourir pour qu’il soit réaliste de les couvrir à vélo. Le scooter électrique élargi votre champ d’action. Vous évitez les transports en commun, sans ruiner votre budget, ni la planète.  Non polluant, peu encombrant, silencieux, facile à conduire… le scooter électrique a une carte à jouer à l’heure du déconfinement.

Quelques bonnes raisons de s'intéresser au scooter électrique

Commençons par citer ce qui fait son gros point fort : un scooter électrique n’émet aucun gaz polluant lorsque vous circulez avec. Ce qui le rend particulièrement séduisant dans nos villes. Bien entendu, tout n’est pas vert avec un scooter électrique : sa fabrication, les composants de sa batterie, l’énergie utilisée pour le recharger, son recyclage… ne sont pas neutres d’un point de vue écologique. Mais disons que vous ferez moins de mal à l’environnement en roulant avec un scooter électrique plutôt qu’un break familial au diesel.

Autres avantages du scooter électrique : son silence (le bruit est une pollution dont l’impact sur la santé est bien réel) et son coût. Les scooters électriques ont la réputation d’être chers à l’achat, depuis quelques mois les prix baissent sérieusement. L’offre s’est enrichie. Vous pouvez trouver des scooters électriques équivalents 50cc entre 2.000 et 3.000 euros. Ajoutez à cela des primes versés par l’État et un prix au km (recharge de la batterie + entretien) extrêmement bas comparé à un scooter thermique. Vous obtenez un véhicule extrêmement performant pour des déplacements de moyenne distance en agglomération.

Comment passer sereinement au scooter électrique ?

Si vous êtes séduit par l’idée de vous déplacer à scooter électrique, un conseil : prenez le temps de réaliser plusieurs trajets (idéalement par tous les temps) avant de vous en acheter un. Cela reste un petit investissement. Pour ne pas y laisser toutes vos économies, voici quelques pistes… 

Cityscoot, la location très courte durée

Cityscoot est sans doute le meilleur moyen de vous familiariser avec un scooter électrique, d’en mesurer les avantages et d’évaluer votre compatibilité avec un tel engin. Présents depuis 2014 à Paris (et depuis dans plusieurs villes de la proche banlieue), les 4.000 scooters bleus et blancs de Cityscoot font pour ainsi partie du décor dans la capitale. Le service a largement eu le temps de se rôder et de faire ses preuves. On vous recommande chaudement.

Pour qui ? Les novices du scooter ou les usagers ponctuels
Quel prix ? Entre 0,24€ et 0,34€ la minute (selon le forfait)

Zeway, la location très longue durée

Zeway va lancer en septembre une offre qui devrait faire parler d’elle. Cette startup va proposer des scooters électriques en location longue durée (LLD). Avantage de la formule : tout est compris (entretien, assurance, application mobile, etc). Mais Zeway va plus loin en développant un réseau de bornes où échanger sa batterie quand elle est vide. Avec ce système, Zeway abolit la question de l’autonomie. Malin. Et pour un prix que l’on juge plutôt abordable.

Pour qui ? Ceux qui roulent beaucoup à scooter au quotidien
Quel prix ? 130€/mois (tout compris)

Go2Roues, le scooter électrique reconditionné

Vous connaissez le principe des ordinateurs ou smartphones reconditionnés ? Des appareils de seconde main très peu utilisés et revendus comme neufs. Go2roues a repris l’idée. Cette boutique (en ligne mais Go2 roues compte aussi 3 showrooms à Paris) est spécialisée dans les scooters électriques. Ils proposent essentiellement des modèles neufs mais aussi quelques scooters d’occasion avec très peu de kilomètres. Ce sont pour la plupart des scooters de clients ayant fait jouer le fameux “satisfait ou remboursé”. L’enseigne est réputée, il y a du choix et de belles remises.

Pour qui ? Ceux qui cherchent la bonne affaire
Quel prix ? Entre 1.700€ et 4.290€ le scooter électrique d’occasion

Unu, le scooter électrique en LLD

Contrairement à Zeway, Unu propose une offre de location longue durée beaucoup plus classique. Un premier versement de 399 euros puis 36 mensualités entre 60 et 75 euros. Pas d’entretien ou d’assurance, juste l’essentiel : le scooter. Cette offre de LLD porte sur le premier modèle de la marque allemande, le Unu classique. Un scooter qui a connu un franc succès, notamment en France, tant en raison de son look retro que de ses performances et de sa fiabilité made in Germany. Remplacé il y a quelques mois par un nouveau modèle, ce Unu classique reste une valeur sûre pour un 1er scooter électrique.

Pour qui ? Ceux qui veulent un bon rapport qualité / prix
Quel prix ? À partir de 59,90€/mois

L'assurance scooter pour les nuls (et les radins)

1 seul article 🧨 pour comprendre l’essentiel 🧐 et faire des économies 💰

On peut vous aider ?

39 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez