Dyson produit une voiture électrique qui ne sera jamais commercialisée

De l’aspirateur à la voiture électrique, il y avait plus qu’un pas…

Un pari raté. Celui de James Dyson, le célèbre inventeur britannique. Créateur de la marque éponyme de produits électroménagers innovants et haut de gamme, James Dyson s’était mis en tête de produire une voiture électrique Dyson. L’aventure démarre en 2017.

2,24 milliards d’euros. Dyson se donne alors les moyens de ses ambitions et investit massivement. L’argent sert à développer la voiture, mais aussi à élaborer une nouvelle technologie pour les batteries. Jusqu’à 600 personnes travaillent sur ce projet secret baptisé en interne “N526”. La création d’une usine de production à Singapour est aussi envisagée.

Concurrencer Tesla. L’objectif des équipes est de produire une voiture électrique Dyson capable de concurrencer le Model X de Tesla. Le voiture vise les 1.000 km autonomie avec une puissance de 500 chevaux grâce à 2 moteurs électriques. On parle d’une vitesse de pointe à 200 km/h et d’un 0 à 100 km en moins de 5 secondes. Esthétiquement, la voiture que vient de dévoiler Dyson a tout du SUV moderne, épuré, élégant. Long de 5 mètres, la voiture aurait pu embarquer 7 personnes.

Pas viable. La voiture électrique Dyson ne verra finalement jamais le jour. Comme l’explique James Dyson, il aurait dû vendre sa voiture à 168.000 euros pour rentrer dans ses frais. Or la Model X de Tesla est vendue à 97.000 euros. Un écart de prix bien trop important. Il n’y aura donc pas de voiture Dyson qui jette l’éponge. La société estime avoir perdu 560 millions d’euros dans l’aventure. Des pertes, mais de regrets.

Bien que nous ayons fait de gros efforts tout au long du processus de développement, nous ne pouvons tout simplement plus trouver le moyen de le rendre commercialement viable. Il y a une énorme tristesse et déception. Nous essayons des choses et elles échouent. La vie n’est pas facile.

James Dyson

125 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez