Économisez sur votre assurance scooter

Axa, Allianz, La Parisienne… Comparez les prix des meilleures compagnies d’assurance aux tarifs négociés. 

Le smart bike Angell de Marc Simoncini

Smart bike Angell, le vélo électrique qui n’en est pas un

Le Tesla à 2 roues” ou encore “on a inventé un objet qui n’existait pas”. Pour présenter Angell, son vélo nouvelle génération, son créateur Marc Simoncini y va franco. Banco ?

Marc Simoncini est un entrepreneur touche à tout (Meetic, Sensee, Made.com, Devialet… pour ne citer que ces entreprises qu’il a fondées ou financées). Il sait faire rimer projet avec succès. Le vélo n’est pas un univers tout à fait nouveau pour lui. En 2017, Marc Simoncini lancer déjà Heroïn, un vélo de course très haut de gamme (jusqu’à 15.000 euros selon la configuration). Bref, le top du top. Mais un vélo inaccessible pour la plupart des cyclistes qui, on le sait, ne se déplacent pas toujours à vélo.

Révolutionner la mobilité urbaine

Avec son “smart bike” baptisé Angell, Marc Simoncini revient à la charge. Mais il propose cette fois un vélo avec des velléités grand public. Car Marc Simoncini en est persuadé : la mobilité urbaine va connaître un tournant majeur dans les toutes prochaines années.

75% des déplacements que l’on fait dans une ville sont de moins de 5 kilomètres. La manière dont on va se déplacer dans les villes va nécessairement être repensée. Je fais le pari que dans moins de cinq ans, au moins l’une des grandes villes européennes interdira les voitures thermiques individuelles.

 

Marc Simoncini – Créateur du smart bike Angell

Partant de ce constat et de cette vision (qui nous plaît), Marc Simoncini et une équipe de 20 personnes ont planché sur un vélo nouvelle génération. Un vélo capable d’accompagner cette révolution de la mobilité urbaine, un vélo nouveau et adapté aux besoins des citadins.

Les caractéristiques du smart bike Angell

Pour commencer, est beau. Son design est signé par Ora-ïto. Ensuite le vélo Angell est léger. C’est même un poids plume pour un vélo électrique : il ne pèse que 14 kg, là où les vélos électriques ordinaires oscillent davantage entre 17 et 25 kg. C’est rendu possible grâce à un cadre en aluminium et une jante en carbone. Pour un citadin, qui n’a pas forcément de box ou de garage, un vélo léger c’est la possibilité de le transporter dans son appartement.

Concernant la batterie du vélo, elle a été développée par les équipes d’Angell. Elle aussi légère,  elle ne pèse que 2kg, se charge en seulement 2h et offre une autonomie de 70 km. Soit une autonomie très respectable si la promesses des performances de la batterie est tenue. Quant à à la vitesse de pointe du vélo Angell, elle reste de 25 km/h comme pour tous les vélos électriques (hors speed bike).

Mais venons-en aux éléments qui font la réelle différence du vélo Angell, ce qui fait de lui un “smart bike” inclassable parmi les vélos à assistance électrique classiques. Déjà il est équipé de clignotants, une belle idée pour la sécurité des cyclistes en ville. Toujours pour leur sécurité, Angell possède des lampes hyperboliques et un accéléromètre : ce dernier permet de détecter une chute et peut déclencher automatiquement un appelle aux secours.

Le guidon du Angell est quant à lui hors normes. Présenté comme un “cockpit”, il est équipé de plusieurs fonctionnalités. Vous pouvez bien entendu sélectionner plusieurs d’assistance électrique, mais aussi utiliser un programme de conduite. Par exemple le programme sport permet de se fixer un objectif de temps ou de calories dépensées pour votre parcours. Le guidon du Angell est aussi équipé d’un GPS pour vous guider avec, et on trouve l’idée géniale, les poignées du guidon qui vibrent à gauche ou à droite pour vous indiquer quand vous devez tourner. Enfin, parce qu’il pourrait bien faire des envieux, le smart bike Angell possède un verrouillage automatique et une alarme.

Le prix du smart bike Angell

Disponible dès le printemps 2020, le vélo Angell est annoncé à 2.690 euros. Un prix dans les clous, surtout pour un tel biclou. Et comme le glisse Jules Trecco, co-fondateur d’Angell, en optant pour l’achat à crédit du Angell à 75 euros par mois, “cela revient au prix d’un pass navigo pendant 36 mois” (la carte des transport en commun en Ile-de-France). Cela correspond aussi au prix d’un abonnement mensuel dans une salle de sport parisienne. Une dépense de moins si demain vous faites tous vos déplacements à vélo !

Plus d’infos sur le site Angell.

La newsletter pour citadins en mal de mobilité

Chaque semaine, une sélection d’articles pour vous transporter

Go Fast Stay Cool

Déplacez-vous autrement

52 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez