Débuter en scooter : 5 erreurs à éviter

C’est le grand jour : votre premier en scooter ! Enthousiaste, mais aussi un peu nerveux, vous allez faire vos premiers kilomètres dans la circulation. Alors pour que cette journée se passe au mieux, sans bobos, ni rayures ou PV, voici 5 erreurs de débutant à ne pas commettre

débuter scooter

Erreur n°1 : rouler comme à vélo

En vélo vous avez l’habitude de rouler sur les trottoirs, de prendre les sens interdit et de griller quelques feux rouges ? Maintenant que vous êtes en scooter, oubliez définitivement vos mauvais réflexes de cycliste

Si certains écarts sont tolérés à vélo, ils ne le sont plus du tout à scooter. Plus gros et plus rapides, les scooters peuvent faire beaucoup plus de dégâts. En vous comportant comme à vélo, vous risquez de collectionner insultes, PV et accidents.

Erreur n°2 : se faufiler entre les voitures

À peine quelques kilomètres au compteur et vous vous sentez comme un poisson dans l’eau dans la circulation ? Autour de vous, les scooters remontent les files de voitures qui avancent au ralenti, pourquoi ne pas en faire autant ?

Si vous voulez conserver un scooter sans rayures et votre exemplaire de constat amiable bien au chaud dans la boite à gants. attendez quelques jours avant de vous faufiler entre les voitures. Prenez-le temps de vous habituer au gabarit de votre scooter, à ses accélérations, son freinage... Mais rassurez-vous, d’ici quelques semaines vous aurez les talents d’acrobate d’un livreur de pizza.

Erreur n°3 : prendre le périphérique

Le garagiste vous l’a juré : votre scooter atteint les 110 km/h sans problème. Vous aimeriez bien le vérifier. Le périphérique ou toute autre voie rapide semble un circuit d’essai tout indiqué pour pousser la bête en toute liberté…

Halte là ! Le périph (surtout à Paris) c’est un autre monde. Attendez avant de vous y risquer. Même en dehors des heures de pointe, la circulation y est dense, les changements de file constants… bref, drapeau rouge. D’ailleurs de nombreux scooters n’y mettent jamais les roues. Trop dangereux. Se faufiler à 80km/h (voire plus) entre les files de voitures, très peu pour eux.

Erreur n°4 : prendre un passager sans casque

Votre copine insiste pour faire le tour du quartier sur votre beau scooter. Problème, vous n’avez qu’un seul casque. Parce que oui, entre l’achat du scooter, la carte grise, l’assurance et votre casque, vous avez lâché quelques billets aujourd’hui. Et comme il n’y a pas écrit « Crésus » derrière votre visière, vous avez remis à plus tard l’achat d’un deuxième casque.

Alors ce tour en scooter avec un passager sans casque, abstenez-vous. Vous ne feriez pas 500 mètres sans croiser un flic. Et là c’est l’amende assurée. 90 euros. Autrement dit le prix d’un casque…

Erreur n°5 : conduire avec un verre dans le nez

C’est l’un des avantages du scooter : à l’heure où les métros dorment et où les taxis règnent, le scooter vous ramène fidèlement à votre domicile. Pratique et à la longue très économique. Mais encore faut-il rentrer sobre de votre soirée. Sinon ce premier jour en scooter pourrait aussi être votre dernier…

Déjà parce que rouler saoulé n’est pas conseillé. Inutile d’épiloguer. Ensuite parce que la police veille. Si un certain sentiment d’impunité règne parmi les scooters quant à l’alcool au guidon, sachez que les pouvoirs publics ciblent de plus en plus les 2 roues dans leurs contrôles d’alcoolémie. Si le vôtre est positif, comme n’importe quel automobiliste vous risquez alors une forte amende et jusqu’à plusieurs mois de retrait de permis…

Soyez chic avec vos amis, partagez !

Réagir à cet article

Current month ye@r day *

Annonceurs

Vous souhaitez faire découvrir vos produits et services à nos lecteurs ? Utilisez le formulaire de contact !

Newsletter

Le meilleur du Blog du Scooter dans votre boite mail !