Le Blog du Scooter
L'ADAC a testé 7 scooters pour trouver élire le meilleur scooter électrique de la rentrée 2019

Quel est le meilleur scooter électrique de la rentrée 2019 ?

Une étude allemande nous apporte des éléments de réponse. Mais pas LA réponse. Comme vous allez le voir, aucun des 7 scooters électriques testés et comparés ne s’impose réellement comme le scooter électrique de la rentrée 2019.

La rentrée suscite souvent des envies de scooter chez les automobilistes, dépités de retrouver les embouteillages. Ou encore chez ceux qui s’entassent quotidiennement dans le bus / métro / RER pour aller travailler. La question “et si je m’achetais un scooter pour gagner du temps ?” vient alors tirailler certains. À juste titre : selon votre trajet domicile – travail, un scooter peut diviser par 2 votre temps de transport. Voire davantage.  

Si vous n’avez pas trop de kilomètres à parcourir (disons 20 km maximun par jour), si vous circulez en ville, si vous évitez les voies rapides (périphérique, rocade, autoroute) pour aller à votre travail, alors l’achat d’un petit scooter 50 cm3 peut largement répondre à vos besoins. Et ce scooter peut évidemment être électrique. Reste à savoir quel scooter électrique acheter…

Bonne nouvelle : une étude portant sur 7 scooters électriques équivalents 50 cm3 vient d’être publiée. Réalisée par l’ADAC, un organisme allemand très réputé (on vous parle l’ADAC plus bas dans l’article), ce comparatif entre scooters électriques apporte de précieuses informations sur leurs performances. Et devrait vous aider à choisir votre futur scooter électrique.  

Quels sont les scooters électriques testés par l’ADAC ? 

L’ADAC a mis à l’épreuve 7 modèles pour trouver le meilleur scooter électrique du moment. Comme vous le savez (peut-être) il existe des dizaines de modèles de scooters électriques. Ce qui ne simplifie pas le choix du consommateur… L’intérêt de l’étude allemande, c’est qu’elle a sélectionné 7 scooters qui sont, pour la plupart, des modèles populaires et reconnus sur le marché du deux-roues électrique. Le comparatif porte sur les scooters électriques suivants : 

Le Piaggio Elettrica, le fameux 1er scooter électrique de la marque Vespa, plutôt haut de gamme. Puissance : 3500 W. Prix : 6.390 euros. 

Le Govecs Schwalbe, de la marque française, mais qui reprend le design vintage du Schwalbe, un modèle de scooter très populaire dans l’Allemagne de l’Est des années 1960. Puissance : 4000 W. Prix 5.390 euros.   

Le Torrot Muvi, un scooter électrique fabriqué en Espagne, dont le look diffère des autres modèles avec ses grandes roues. Puissance : 2600 W. Prix : 4 499 euros. 

Le Vässla 2, un modèle de scooter électrique que je ne connaissais pas, d’origine suédoise, au design moderne et stylé. Puissance : 1200 W. Prix : 2500 euros. 

Le Kumpan 1954, un scooter électrique visiblement en avance sur son temps ! Un style bien vintage, encore peu visible en France. Puissance : 4000 W. Prix : 4.999 euros. 

Le Niu série N1 S, véritable best-seller dans le monde entier, emblématique scooter du leader mondial chinois sur le marché du scooter électrique. Puissance : 2400 W. Prix : 2.899 euros. 

Le Unu Scooter Classic, le premier modèle celui de la start-up allemande qui a permis à Unu de se bâtir une jolie réputation. Puissance : 2000 W. Prix : 2.299 euros. 

Que retenir de cette sélection de scooters électriques ? 

Point commun à ces 7 modèles de scooters électriques : ce sont de petits gabarits, faciles à prendre en main, légers, compacts, maniables… Et ils se conduisent tous en France avec une simple formation à la conduite d’un 50 cm3, ou un permis voiture. Bref, des modèles parfaitement adaptés pour un conducteur novice qui voudrait passer au scooter pour fuir métro et embouteillages.  

En terme de puissance, ces scooters électriques sont tous considérés comme l’équivalent d’un scooter 50 cm3 à essence. Pourtant, la puissance de leur moteur est loin d’être identique : si tous atteignent les 45 km/h réglementaires, certains n’ont qu’un “petit” moteur de 1200 W (Vässla) ou 2000 W (Unu) quand d’autres ont 2 à 3 fois plus de puissance comme le Govecs ou le Kumpan avec des moteurs 4000 W. En tout cas sur la papier, le match paraît inéquitable.   

Le prix de ces scooters fait aussi le grand écart : entre 2300 et 6400 euros. Quasiment du simple au triple. On ne parle pas du tout du même budget. Cette différence de prix est-elle justifiée ? Les scooters électriques les moins chers sont-ils moins performants ou moins agréable à conduire ? L’étude de l’ADAC apporte ses réponses. 

Et le meilleur scooter électrique 2019 est… 

… difficile à élire ! L’ADAC a mené un batterie de tests et s’est intéressé à tous les aspects pratiques d’un scooter électrique : son autonomie, son temps de charge, mais aussi son accélération, son freinage, son confort de conduite, ou encore son comportement avec un passager… 

Les résultats de ce comparatif entre scooters électriques montrent finalement qu’aucun modèle ne s’impose réellement par rapport aux autres. L’étude prend presque des airs de cérémonie des Césars ou des Oscars, où l’on retrouve différentes catégories et plusieurs gagnants ! La preuve. 

Le scooter électrique qui a la meilleure autonomie est…  

… le Piaggio Vespa Elettrica ! Au petit jeu “celui qui va le plus loin gagne” le scooter italien s’impose assez facilement. Avec une batterie pleine, le Vespa Elettrica peut parcourir jusqu’à 76 km. Arrive ensuite le NIU N1-S, le scooter chinois est capable de couvrir une distance de 53 km. Les autres modèles font entre 40 et 50 km. A l’exception du Kumpan 1956 qui surprend avec une autonomie de seulement 33 km. Pour un scooter à 5.000 euros, ça fait mal… Mais le Kumpan est aussi le seul des scooters testés à pouvoir embarquer 3 batteries. Et dans cette configuration, ça change tout : vous pouvez alors parcourir 99 km. 

Tableau comparatif publié par l’ADAC – Distance exprimé en km. Akkus = batterie.

C’est toute l’ambiguïté de ce test : il y a le classement du scooter avec la meilleure autonomie avec 1 batterie, et le classement du scooter avec la meilleure autonomie avec 2 ou 3 batteries. Les deux ne sont pas du tout les mêmes. Le Vespa électrique et le Niu, les deux modèles en tête du classement avec 1 batterie, sont aussi les deux seuls scooters à ne pas proposer de batterie supplémentaire. Or, comme on peut le voir sur l’infographie de l’ADAC, avec 2 batteries les autres modèles doublent en toute logique leur autonomie. Et dépassent tous le NIU, bon dernier, quand le Vespa recule à la 4ème place.

Donc si l’autonomie de votre futur scooter électrique est un point clé, privilégiez un scooter qui peut embarquer plusieurs batteries. Ce sont ces modèles qui vous offriront la meilleure autonomie. Par contre cela fera grimper le prix d’achat, une batterie de scooter électrique coûte plusieurs centaines d’euros…  

Le scooter électrique dont la batterie charge le plus vite est… 

… le Piaggio Vespa Elettrica ! Avec un temps de charge de moins de 4h, cela devient confortable. Quand on sait que le Vespa est aussi celui dont la batterie a la meilleure autonomie, on peut se dire que son prix élevé est au moins justifié par la bonne performance de sa batterie. Le Govecs arrive à la 2ème place.

Tableau comparatif publié par l’ADAC – Temps de charge exprimé en heures.

Point important : le Vespa et le Govecs sont les 2 seuls scooters du classement à ne pas avoir de batterie amovible. Autrement dit vous devez brancher le scooter directement sur secteur pour le recharger. Ce qui peut expliquer la rapidité de la charge. Mais cela représente une vraie contrainte pour le citadin qui a rarement un garage ou une prise électrique en bas de son immeuble. Reste les bornes de chargement en libre service. Mais on en trouve pas encore à chaque coin de rue…  

En fin de classement du temps de charge, on trouve le Niu. Lui qui pouvait se targuait d’avoir la 2ème meilleure autonomie de ce test, ne brille pas par son temps de charge. Plus de 8h pour “faire le plein” : soit une nuit ou une journée complète pour charger la batterie. 

A noter : si vous faites le choix d’un scooter à batterie amovible et que, pour augmenter son autonomie, vous achetez une 2ème batterie (voire une 3ème comme cela est possible sur le Kumpan 1954), n’oubliez pas que vous ne pourrez pas charger les 3 batteries en même temps. Sauf à vous acheter un 2ème (ou un 3ème) câble de recharge. Là encore ça a un prix. 

Le scooter électrique le plus rapide au démarrage est…

… le Govecs Schwalbe ! D’après l’ADAC, au départ arrêté, le Govecs mets 5 secondes pour passer de 0 à 40 km/h. Rappelons tout de même que le Govecs est le scooter à avoir le moteur le plus puissant (4000 W) avec le Kumpan 1954.

Le scooter Unu est nettement moins véloce au démarrage, avec 9.3 secondes pour atteindre les 40 km/h. Inutile de vous dire que ce manque de punch au démarrage est un vrai défaut pour des déplacements urbains, quand vous multipliez les départs au feu rouge et que les voitures vous collent au pare-choc car vous n’avancez pas assez vite… 

Mais là encore on apportera une nuance rassurante pour ceux qui sont tentés par le scooter Unu : l’ADAC a testé le 1er modèle de la marque. Celui-ci était décliné en 3 motorisations : 1000 W, 2000 W et 3000 W. Et le nouveau scooter Unu, disponible depuis ce mois de septembre, est lui disponible en 2000 W, 3000 W et 4000 W. Autrement dit le nouveau Unu version 4000 W doit certainement plus dépoter au démarrage. 

Le scooter électrique le plus robuste pour prendre un passager est… 

… le Piaggio Vespa Elettrica ! Encore une fois l’italien se montre à l’aise et distance ses concurrents. L’ADAC dit avoir tester les scooter au démarrage sur une pente de 16% avec un passager. Et visiblement la Vespa s’en sort bien.

Sans préciser les performances de chaque scooter, l’ADAC indique que les scooters avec les plus petits moteurs ont beaucoup de mal à effectuer un démarrage en cote avec un passage. On pense donc au Vässla et au Unu. L’ADAC déclare par contre le que le Torrot Movit n’arrive même pas à démarrer…   

Enfin question confort si vous prenez un passager, ces 7 scooters sont homologués pour prendre un passager. Par contre le Unu et la Vässla proposent un confort très relatif en raison de leur selle, très étroite pour recevoir deux fessiers. 

Autres informations à retenir de cette étude : 

> Tous les scooters testés font moins de 100 kg, ce qui facilite leur prise en main et leur maniabilité. A l’exception du Govecs Schwalb et du Vespa Elettrica (130 kg) qui sont plus lourds mais qui ont l’avantage aussi de mieux tenir la route, offrant plus de stabilité et de sécurité. 

> La taille du coffre, souvent l’équipement pauvre. Il n’y a qu’avec le Vespa Elettrica ou le Niu que vous pouvez avec un peu de chance espérer ranger un casque jet sous la selle. Le coffre des autres scooters est trop petit. 

> L’étude de l’ADAC salue la qualité de l’application Niu : elle contient de nombreuses informations sur le niveau de charge de la batterie, l’emplacement du scooter, etc. 

> L’éclairage est aussi un point important, on ne roule pas toujours en ville avec un scooter. 4 scooters (Vespa, Govecs, Niu et Vässla) sont équipés de phares LED, puissants et sécurisants pour vos déplacements nocturnes. Les 3 autres modèles doivent eux se contenter de phares halogènes, dont la puissance et la qualité sont nettement moins bonnes. L’éclairage du Kumpan 1954 est tellement médiocre que l’ADAC a demandé à la marque de corriger l’éclairage du scooter. Rappelons que ce scooter est facturé 5000 euros… 

Le classement final du meilleur scooter électrique 2019 selon l’ADAC 

Dans leur étude, les Allemands ont mis une note de 0 à 5 aux scooters, selon les différents aspects testés. Attention : la note maximale est de 0. Donc plus la note attribuée au scooter est basse, plus ce scooter est bon. 

Le classement final est le suivant : 

#1. Govecs Schwalbe          2,3             Bon                    
#2. Piaggio Elettrica             2,5             Bon                    
#3. Niu N1 S                          3,1             Satisfaisant                
#4. Torrot Muvi                     3,2             Satisfaisant                
#5. Vässla 2                          3,3             Satisfaisant                
#6. Unu Scooter Classic     3,5             Satisfaisant                
#7. Kumpan 1954                4,9             Moyen

Surprise, le Govecs Schwalbe serait donc le meilleur scooter électrique en cette rentrée 2019. Souvent cité comme numéro 1 sur plusieurs aspects, le Vespa Elettrica serait lui à la 2ème place.

Mais attention, l’ADAC vient tempérer son classement en rappelant que ces deux scooters sont aussi les plus chers à l’achat. En effet, ils coûtent respectivement 5390 et 6390 euros. Alors que le Niu N1 S s, qui récolte la 3ème note, a un prix deux moins élevé : seulement 3000 euros.

Du coup, est-ce que ce n’est pas le Niu qui présenterait le meilleur rapport qualité / prix ? Et qui remporterait sur le fil le titre de meilleur scooter électrique ?! On vous laisse trancher en espérant que cette étude ne vous aura pas trop embrouillé ! 

Qui est l’ADAC, auteur de l’étude sur le meilleur scooter électrique 2019 ?

L’ADAC, pour Allgemeiner Deutscher Automobil-Club, est une fédération d’automobiles clubs allemands. Et on ne parle pas d’une petite fédération : l’ADAC totalise près de 19 millions de membres, ce qui fait d’elle la plus grande association d’automobilistes en Europe, et la 2ème au monde. Créée en 1903, l’association est très connue en Allemagne : elle joue un rôle d’assistance routière, via une importante flotte de véhicules de dépannage et d’urgence médicale. L’ADAC organise aussi des compétitions de sport automobile. Et elle publie une revue, ADAC Motorwelt, très connue et influente en Allemagne, qui traite de tous les sujets relatifs à l’automobile (sécurité, essais, etc). C’est dans ce cadre qu’elle réalisé cette étude sur 7 scooters électriques.   

Réagir

Recevez chaque mois notre article le plus lu

Harder, better, faster, scooter !

14 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez