Le Blog du Scooter
Un scooter 50 cm3 rouge garé dans la rue

A-t-on le droit de débrider un scooter 50 cm3 ? Quels sont les risques ?

Si vous avez en tête de booster les performances de votre scooter 50 cm3 en le débridant, vous faites fausse route. Débrider son scooter est interdit et vous expose à de nombreux risques.

Tous les scooters 50 cc ont une vitesse limitée à 45 km/h. Toutefois les moteurs de ces petits scooters ont des capacités supérieures. Les fabricants ont donc « bridé » ces scooters pour plafonner leur vitesse et respecter la loi.

Qu’est-ce que débridage d’un scooter ?

Effectuer le débridage de son scooter signifie ôter les brides qui ont été posées par le constructeur sur différentes pièces du moteur. L’objectif de cet article n’étant pas de vous expliquer comment débrider un scooter, mais plutôt de vous dissuader de le faire, nous n’allons pas entrer dans les détails techniques.

Mais sachez que, selon les modèles de scooters, on trouve généralement des brides au niveau du pot d’échappement, du variateur ou du CDI (le boitier d’allumage électronique). C’est en supprimant ces brides qu’un scooter va gagner en puissance.

Scooter 50 cm3 débridé, est-ce légal ?

La réponse est non : il est interdit de débrider un scooter 50 cm3. Ces derniers appartiennent à la catégorie des cyclomoteurs. La loi stipule que leur vitesse ne doit pas dépasser les 45 km/h. Et même s’il est fréquent que le compteur de vitesse d’un scooter 50 cc soit généreux et indique une vitesse de pointe légèrement supérieure (entre 50 et 55 km/h), ce n’est pas la vitesse réelle du scooter. Elle est toujours de 45 km/h sur un scooter 50 d’origine.

>> En savoir plus : Quelle vitesse peut atteindre un scooter débridé ?

Quels sont les risques de rouler avec un scooter débridé ?

Circuler avec un scooter débridé est une mauvaise idée. On vous le prouve :

  • Débrider un scooter est interdit par la loi. Autrement dit vous commettez une infraction au code de la route en roulant avec. En cas de contrôle par les forces de l’ordre vous êtes passible d’une amende (j’y reviens plus bas dans l’article). Et votre scooter sera immobilisé, voire confisqué.
  • Rouler avec un scooter débridé c’est se mettre en danger. D’après la sécurité routière, le débridage d’un scooter augmente le risque d’accident de 30%. Et c’est normal : le comportement d’un scooter roulant à 70 km/h, alors qu’il a été conçu pour rouler à 45, n’est pas fiable. Pneus, amortisseurs et freins ne sont plus adaptés. Quelques cas classiques d’accident à forte vitesse en scooter débridé : vous perdez le contrôle du scooter sur une chaussée déformée, ou vos freins ne freinent pas assez fort pour éviter un obstacle.
  • Conduire un scooter débridé c’est dire adieu à son assurance. Et ça c’est un point très important. En cas d’accident de la route, si votre assureur découvre que votre scooter est débridé, il peut résilier votre assurance. Tous les frais seront alors à votre charge. Les scooters débridés ne sont pas couverts par l’assurance.
  • Un scooter débridé s’use plus vite. Si vous tenez à votre 2 roues et que vous ne voulez pas vous ruinez en entretien, gardez la configuration d’origine. Plaquettes de frein, courroie, segment, piston… toutes ces pièces sont davantage sollicitées et se détériorent beaucoup plus rapidement sur un scooter trafiqué.

>> En savoir plus : 5 manières de savoir si un scooter est débridé ou trafiqué

Scooter débridé, quelles sont les amendes ?

Afin de dissuader quiconque de procéder au débridage de son scooter, l’État a prévu plusieurs sanctions. Et elles sont lourdes.

  • Si vous circulez sur un scooter débridé : vous devez payer une amende de 135 euros. Et votre scooter risque d’être immobilisé quelques jours. Vous devrez alors vous acquitter de frais d’enlèvement et de gardiennage. Pire, si votre scooter est à l’origine d’un accident plus grave, il sera confisqué pendant plusieurs mois. Enfin, dans tous les cas, quand vous récupérez votre scooter vous devez immédiatement le re-brider. Encore des frais…
  • Si vous revendez un scooter débridé : jusqu’à 7 500 euros d’amende. Donc l’argument de vente « mon scooter est débridé » pour le vendre plus cher n’en est finalement pas un…
  • Si vous êtes un professionnel : jusqu’à 30 000 euros d’amende et une interdiction d’exercer votre métier de 5 ans si faites le débridage le scooter d’un client. L’Etat tient à ce que les professionnels soient irréprochables sur ce sujet.

Au rayon des amendes pour un scooter débridé ou trafiqué, ajoutons ces autres contraventions :

  • Si votre scooter fait un bruit excessif : 68 euros d’amende. Dans le cas où vous auriez changé le pot d’échappement d’origine par exemple.
  • Si votre scooter a été kité (remplacement des pièces d’origine du moteur par des pièces de compétition) : jusqu’à 1 500 euros d’amende.
  • Défaut d’assurance (ce qui sera automatiquement le cas si votre scooter est débridé) : jusqu’à 3 750 euros d’amende.

Les conséquences du débridage d’un scooter sont lourdes. Une pluie d’amendes en cas de contrôle, un risque d’accident multiplié, et en prime une assurance qui ne vous couvre pas si ça vous arrive… Débrider son scooter a un prix. Et il peut être sacrément élevé. Soyez-en bien conscient si vous conduisez un scooter débridé ou si vous envisagez de le faire.

Newsletter

Pour tous ceux qui se déplacent à scooter

Infos, conseils, équipements... recevez nos articles par mail !

Soyez chic avec vos amis, partagez !

Fabien

Fabien

La trentaine, en scooter depuis de nombreuses années à Paris, j'anime Le Blog du Scooter, destiné à tous ceux qui se déplacent à scooter, ou qui envisagent d'en acheter un !

Réagir

Photo qui renvoie vers l'article sur l'assurance scooter au km
Photo vers article sur 10 choses à savoir sur les scooters débridés
Article sur les amendes en scooter sur les voies de bus